FANDOM



Madame de Trémaine
Madame de Trémaine


Madame de Trémaine (également connu sous le nom méchante belle-mère de Cendrillon) est l'antagoniste principal de Cendrillon et de ses deux suites. Ennemi juré de Cendrillon, Madame de Trémaine ne nuit pas à sa belle-fille physiquement, mais cherche à la détruire psychologiquement, motivée par sa jalousie de la beauté de Cendrillon, car elle sert à accentuer la gourmandise et la maladresse des propres filles la belle-mère, Anastasie et Javotte. Madame de Trémaine est déterminée à obtenir un statut plus élevé en faisant épouser ses filles à des personnes appartenant à l'état noble. Elle est souvent considérée comme l'être le plus détesté chez les Disney : méchante, froide, amère et sans pitié à faire, elle passe la plupart de son temps à maltraiter Cendrillon. Elle n'hésitera pas à l'enfermer dans sa chambre pour l'empêcher d'aller essayer la pantoufle de verre.

Elle a été interprétée par Eleanor Audley dans le film.

Personnalité Modifier

Lady tremaine
Contrairement à la plupart des méchants Disney, Madame de Trémaine ne possède pas de pouvoirs magiques et n'exerce pas la force physique. Elle possède une très grande maîtrise de soi. Elle caractérise tous les traits de la marâtre et, même si elle maltraite Cendrillon, elle trouve toujours le moyen de ne pas le faire directement, comme lorsqu'elle incite ses filles à déchirer la robe de Cendrillon.

PHYSIQUE Modifier

Vlcsnap-2011-05-16-19h11m51s27

Madame de Trémaine avec ses filles Anastasie et Javotte

Madame de Tremaine est une personne d'un certain âge. Elle possède une coiffure extravagante, ses cheveux sont gris foncé et elle a une mèche gris clair. Ses yeux sont verts et deviennent d'un vert éclatant lorsqu'elle est dans l'ombre.

Apparitions Modifier

Cendrillon Modifier

Madame de Trémaine est introduite dans le prologue du film. Jeune père de Cendrillon, un veuf inquiet pour sa fille d'avoir une mère, épouse Madame de Trémaine, qui est décrite comme une femme de bonne famille, avec deux filles de son propre, et un chat nommé Lucifer. Après que le père de Cendrillon soit mort, Madame de Trémaine a montré ses vraies couleurs, choyé ses propres filles, tout en forçant Cendrillon à devenir une servante dans sa propre maison. Après le prologue, il est révélé que Cendrillon vit dans une petite pièce en haut de la tour dans sa maison. Madame de Trémaine consent que Cendrillon peut assister au bal royal si elle peut finir toutes ses tâches et trouver une tenue convenable. Elle et ses filles font alors travailler Cendrillon jusqu'au soir. Lorsque, malgré cela, Cendrillon semble prêt pour le bal dans une robe convenable (appartenant à sa mère et modifiée pour être plus à la mode par ses amis les souris et les oiseaux), Madame de Trémaine (indirectement mais volontairement) entraîne ses filles pour déchirer la robe de Cendrillon en soulignant certains de leurs biens qui avaient été inclus dans la robe, afin qu'elle ne puisse pas se rendre au bal. Quand Cendrillon, avec l'aide de la fée marraine, assiste néanmoins au balle, sa belle-famille ne la reconnaît pas. Cette situation s'explique par une combinaison de leur conviction que Cendrillon était à la maison avec sa robe en lambeaux, une robe de style très différent de sa nouvelle robe de bal, et qu'elle a été établi de manière très différente de son apparence habituelle. Cependant, Madame de Trémaine note une connaissance d'elle lorsqu'elle danse avec le prince charmant mais elle n'a l'occasion d'étudier Cendrillon assez longtemps pour faire la connexion.

Lady tremaine

En entendant la nouvelle que le prince va épouser la jeune fille dont le pied s'insère dans la pantoufle de verre (qui a accidentellement été laissée par Cendrillon au bal), Cendrillon devient assez distraite et tombe dans un état onirique, dansant et chantant à elle-même. Madame de Trémaine fait alors le lien que Cendrillon doit en quelque sorte avoir assisté au balle et a dansé avec le prince, et réalise l'identité de la mystérieuse jeune fille au bal. Elle suit alors Cendrillon tranquillement jusqu'à la tour, l'enferme dans sa chambre et met la clef dans sa poche.

Le duc arrive alors avec la pantoufle de verre, qu'Anastasie et Javotte tentent à de nombreuses reprises d'enfiler et d'adapter à leurs pieds trop larges pour la pantoufle. Pendant ce temps, deux souris amies de Cendrillon, Jaq et Gus, volent la clé de la poche de Madame de Trémaine et l'amenent à la porte de la chambre de Cendrillon. Bien que retardées par Lucifer, les souris réussissent à rendre la clé à Cendrillon qui se précipite en bas pour intercepter le duc. Madame de Trémaine, dans sa détermination à éviter que Cendrillon obtienne une fin heureuse que ses filles n'auront pas, fait un croche-pied au serviteur portant la pantoufle de verre, l'amenant à se briser en morceaux. Cependant, Cendrillon révèle qu'elle a l'autre pantoufle et que celle-ci lui va au pied, à la grande horreur de sa belle-mère.